La Via ferrata tire ses origines d’Italie où ces fameuses » voies ferrées » on connues le plus grand développement avec en 1903,  le fameux équipement de l’arête ouest de la Marmolada, plus haut sommet des Dolomites, à 3343 mètres d’altitude (l’un des itinéraires les plus fréquentés encore aujourd’hui), puis les itinéraires militaires aménagés pendant la guerre de 14-18.

via

Si ces via ferrata avaient pour but de rendre accessible les itinéraires d’altitudes, grâce à des échelles et autres passerelles, aujourd’hui elles on pris un caractère plus sportif avec des franchissement à sensations fortes, tel que des murs raides ou ponts de singe, pour constituer une activité en soi.

A Millau on trouve deux via ferrata, qui nous offres une balade verticale sur les corniches des causses.
-La via du Boffi surplombe les gorges de la dourbie qui s’ouvrent sur Millau et son viaduc, avec un parcours traversant une falaise très verticale à proximité du site d’escalade.
– La via de Liaucous domine la confluence des gorges du Tarn et de la Jonte, avec deux parcours, un facile et un extrêmement difficile,  pour arriver au sommet du causse sauveterre.